From Extraction to Final Product: Following the Artisanal Gold Production Network in the Eastern DR Congo

Words: Ben Radley
Photographs: Robert Carrubba

Français au-dessous d’anglais.

In the Democratic Republic of the Congo tens of thousands of rural families have experienced a long-term decline in their on-farm subsistence capacity due to government policy, war and demographic pressures. After agriculture, artisanal mining is now the second most important livelihood in the eastern DRC despite the inherent dangers of the work.

Between 2013 and 2015, the International Peace Information Service (IPIS) visited 1,615 artisanal mines across the region, recording the presence of 239,700 miners. Around 80 percent of these miners were working in gold mines, and around two-thirds were working in mines affected by the presence of the national army or a non-state armed group. Often, armed groups levy a tax or demand tribute in return for ‘protection’.

While much attention has been paid in recent years to the links between artisanal mining and conflict in the eastern DRC, less is known about the labour and production process itself. This photo story documents the process, following Congolese gold from its extraction at a rural artisanal gold mine in South Kivu Province, through processing and trade, to its transformation into a final product in the provincial capital, Bukavu.

Fr:

Après l’agriculture, l’exploitation minière artisanale est le principal moyen de subsistance dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). En raison de la politique du gouvernement, de la guerre et des pressions démographiques, des dizaines de milliers de familles rurales congolaises ont connu un déclin à long terme de leurs capacités de subsistance à la ferme. Malgré les dangers inhérents au travail, l’exploitation minière artisanale a constitué pour ces familles une source importante d’emplois et de revenus, en dehors de la ferme.

Entre 2013 et 2015, le Service international d’information sur la paix (IPIS) a visité 1615 mines artisanales de la région, enregistrant la présence de 239.700 mineurs. Environ 80% de ces mineurs travaillaient dans des mines d’or, et environ deux tiers travaillaient dans des mines contrôlées par l’armée nationale ou un groupe armé non étatique. Souvent, des groupes armés perçoivent un impôt ou un tribut en échange d’une «protection».

Bien que les liens entre l’exploitation minière artisanale et les conflits dans l’Est de la RDC aient fait l’objet de beaucoup d’attention ces dernières années, on en sait moins sur le processus de travail et de production lui-même. Ce reportage photographique documente ce processus, depuis l’extraction de l’or dans une mine artisanale rurale de la province du Sud-Kivu, en passant par la transformation et le commerce, jusqu’à sa transformation en un produit final dans la capitale de la province, Bukavu.

1. Miners relax outside a mine shaft. Miners’ incomes vary greatly but are generally better than rural alternatives, especially if they are landless or own little land. The rural poor in DRC have flocked to the mines as a means to provide for themselves and their families as best they can. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 15th, 2017.
Fr:
Des travailleurs de puits, connus sous le nom des « creuseurs », se détendent à l’extérieur d’un puits. Les revenus des creuseurs varient énormément, mais sont généralement meilleurs que les alternatives rurales, surtout si l’on possède peu de terres. Les pauvres vivant dans en milieu rural de la RDC ont afflué dans les mines afin de subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles. 15 juillet 2017
2. Two miners stand inside the entrance of the mineshaft they work. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 13th, 2017.
Fr:
Deux creuseurs se tiennent à l’entrée de la mine qu’ils travaillent. 13 juillet 2017

 

3. A mine shaft is under early construction. Shaft owners, often financed by a gold trader, can invest anywhere from $5,000 to $50,000 during this stage of building a mine. It can take several weeks or even months until the first gold is struck, but not all shafts find gold. Miners call this period ‘the suffering’. The two miners digging this shaft asked to not be photographed. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 13th, 2017.
Fr:
Un puits de mine en construction. Les gérants de puits, souvent financés par un négociant en or, peuvent investir entre 5000 et 50.000 $ au cours de cette étape de la construction d’une mine. Cela peut prendre plusieurs semaines, voire des mois, avant que le premier or ne soit extrait. Les creuseurs appellent cette période « la souffrance ». Les deux creuseurs qui creusaient ce puits ont demandé à ne pas être photographiés. 13 juillet 2017

 

4. A shaft construction and maintenance technician sits in front of his timber store. These workers are highly sought after in the mines. They are often slightly older than most miners, and many learnt their trade working for industrial mining companies during the Mobutu era. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 13th, 2017.
Fr:
Un technicien en construction et entretien de puits est assis devant son magasin de bois. Ce type de travailleurs est très recherché dans les mines. Ils sont un peu plus âgés que la plupart des creuseurs et beaucoup ont appris leur métier en travaillant pour des sociétés minières industrielles pendant l’ère Mobutu. 13 juillet 2017

 

5. A machine specialist on his way to another day at the mines. Many of the shafts can reach distances of more than 50 metres underground. At that depth, oxygen machines are needed to circulate air. Machine specialists rent out the oxygen machines to mine owners for around $10 per day, and provide on-site maintenance if the machines break down. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 15th, 2017.
Fr:
Un spécialiste des machines en route pour un nouveau jour dans les mines. La plupart des puits atteignent plus de 50 mètres sous terre. À cette profondeur, des machines à oxygène sont nécessaires pour faire circuler l’air. Les spécialistes louent les machines à oxygène aux gérants de puits pour environ 10 $ par jour et assurent l’entretien sur site en cas de panne des machines. 15 juillet 2017

 

6. A shaft manager connects the oxygen supply hose to his oxygen machine. In April 2017, a nineteen-year old miner at this site died from asphyxiation. A three-day mourning was held, during which time no-one worked at the mine. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 14th, 2017.
Fr:
Un gestionnaire de puits connecte le tuyau d’alimentation en oxygène à sa machine à oxygène. En avril 2017, sur ce site, un creuseur de dix-neuf ans est mort d’asphyxie. Un deuil de trois jours a eu lieu, pendant lequel personne ne travaillait à la mine. 14 juillet 2017

 

7. Miners share a joke at the entrance to a shaft. Trust is a key component to running a profitable venture. At this mine, most shaft workers are close or extended family members of the shaft owners. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 13th, 2017. A camera flash was used to brightly illuminate the mineshaft for this photo.
Fr:
Les creuseurs racontent une blague à l’entrée d’un puits. La confiance est un élément clé si l’on veut créer une entreprise rentable. Dans cette mine, la plupart des creuseurs sont des membres de la famille proche ou élargie des gérants de puits. 13 juillet 2017

 

8. Miners are seen inside a shaft with their headlamps. An unused oxygen hose runs flat through the mineshaft on the floor, providing a comparatively soft elbow rest. Anywhere from five to 100 people can work inside one mineshaft, depending on its size. Each team is managed by one shaft manager (usually the owner), an assistant manager and a secretary. Shaft managers at this mine recorded profits of $11,000 to $21,000 over the last year. In 2016, the DRC’s gross national income per capita was $420. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 12th, 2017. A miner’s lamp was used to illuminate the mineshaft for this photo.
Fr:
Les creuseurs sont vus dans un puits avec leurs phares. Un tuyau d’oxygène inutilisé passe à plat dans le puits et offre un appui-coude relativement doux. Selon la taille du puits, peuvent y travailler de cinq à cent personnes. Chaque équipe est dirigée par un gérant de puits (généralement aussi le propriétaire), un directeur adjoint et un secrétaire. L’an dernier, les gérants de puits de cette mine ont enregistré des bénéfices d’environ 12.000 $. En 2016, le revenu national brut par habitant de la RDC s’élevait à 420 $. 12 juillet 2017

 

9. Deep down, a miner chisels gold ore out of the earth. The shaft team is composed mainly of excavators and bag porters. Miners spend six to eight hours down the shafts each day. The work is physically demanding. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 12th, 2017. A miner’s lamp was used to illuminate the mineshaft for this photo.
Fr:
Dans les profondeurs, un creuseur extrait du minerai d’or de la terre. Les creuseurs passent six à huit heures par jour dans les puits. Le travail est physiquement exigeant. 12 juillet 2017

 

10. Deep in a gold mine, a miner uses his headlamp by hand to look through a narrow gap between the ceiling of an already tight shaft and the ore bags he has been dragging toward the surface, that now block his way out. In some shafts, the tunnels are particularly narrow and difficult to navigate. Dragging ore through these shafts is strenuous. During the wet season, shafts can collapse under the weight of the rainwater absorbed by the earth above them. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 13th, 2017. A camera flash was used to brightly illuminate the mineshaft for this photo.
Fr:
Au fond d’un puits, un creuseur utilise son phare à la main pour regarder à travers un trou entre le plafond d’un puits déjà étroit et les sacs de minerai qu’il traîne vers la surface, mais qui le bloquent maintenant. Dans certains puits, les tunnels sont particulièrement étroits et difficiles à franchir. Traîner le minerai à travers ces puits est une tâche ardue. Pendant la saison des pluies, les puits peuvent s’effondrer sous le poids de l’eau absorbée par la terre située au-dessus. 13 juillet 2017

 

11. A miner maneuvers through a narrow tunnel junction, as his colleague waits in line. Bags of ore he has been heaving through the mine, in the direction of the mineshaft entrance, are in front of him. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 13th, 2017. A camera flash was used to brightly illuminate the mineshaft for this photo.
Fr:
Un creuseur manœuvre par un étroit croisement de tunnel, pendant que son collègue attend son tour. Devant lui, sont des sacs de minerai qu’il a poussés à travers le puits en direction de l’entrée. 13 juillet 2017

 

12. A miner stretches to pull a bag of gold ore up a shaft tunnel. The bags are awkward to shift and heavy, each weighing around 30 kilograms. This is one of the reasons why many miners tend to be young. Older miners complain frequently of back problems. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 12th, 2017. A camera flash was used to brightly illuminate the mineshaft for this photo.
Fr:
Un creuseur s’étire pour extraire un sac de minerai d’or dans un tunnel. Les sacs sont difficiles à déplacer et lourds, chacun pesant environ 30 kg. C’est l’une des raisons pour lesquelles beaucoup de creuseurs sont des jeunes. Les creuseurs plus âgés se plaignent souvent de problèmes de dos. 12 juillet 2017
13. A miner hauls bags of ore through the shaft he works. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 12th, 2017. A miner’s lamp was used to illuminate the mineshaft for this photo.
Fr:
Un creuseur transporte des sacs de minerai à travers le puits. 12 juillet 2017

 

14. Deep within the mine he works, a miner makes a face as he slides around a splintered wooden joist while moving toward the mine entrance, still some 50 meters above. Even during the dry season, shaft collapses pose a risk. This support beam splintered off in-between entering and exiting the shaft. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 12th, 2017. A miner’s lamp was used to illuminate the mineshaft for this photo.
Fr:
Au plus profond du puits dans laquelle il travaille, un creuseur fait la grimace en se glissant autour d’une solive de bois éclatée, tout en se dirigeant vers l’entrée du puit, à environ 50 mètres plus haut. Même pendant la saison sèche, les effondrements d’arbres constituent un risque. Cette poutre de support s’est fragmentée entre notre entrée et sortie du puits. 12 juillet 2017

 

15. Two oxygen hoses show the route back to the surface, where wooden beams, to be made into supports, are illuminated by sunlight seeping in at the mine entrance. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 12th, 2017.
Fr:
Deux tuyaux à oxygène indiquent le trajet qui mène à la surface, où des poutres en bois, à être transformées en supports, sont éclairées par la lumière du soleil qui s’infiltre dans la mine. 12 juillet 2017

 

16. Three miners outside their shafts. Depending on the shaft manager, some miners are paid in bags of gold ore, some in cash, and some in a combination of both. Those paid in bags are often obliged to sell any gold they find to their shaft manager. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 15th, 2017.
Fr:
Trois creuseurs en dehors de leurs puits. Selon le gérant de puit, certains creuseurs sont payés en sacs de minerai d’or, d’autres en espèces et parfois en une combinaison des deux. Ceux payés en sacs sont souvent obligés de vendre l’or qu’ils trouvent à leur gérant. 15 juillet 2017

 

17. A child ties up a bag at the entrance to a shaft. Schools close in June, and during the holidays many children join their families working at the mine. This can help pay their school fees and provide for the family. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 15th, 2017.
Fr:
Un enfant attache un sac à l’entrée d’un puits. Les écoles ferment en juin et pendant les vacances, de nombreux enfants rejoignent leur famille en travaillant dans les mines. Ceci peut aider à payer leurs frais de scolarité et à subvenir aux besoins de la famille. 15 juillet 2017

 

18. A bag porter loads up his cargo. Known as ‘motards’ (or ‘taximen’) by the miners, these porters work independently from the shaft teams. They are employed by shaft managers to carry the bags of gold ore to an area for processing, which can be nearby or up to one kilometre away. The largest shafts produce around 50 bags per day. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 15th, 2017.
Fr:
Un porteur de sacs charge sa cargaison. Connus sous le nom de « motards » (ou « taximen »), ces porteurs travaillent indépendamment des équipes de puits. Ils sont employés par les gérants de puits pour transporter les sacs de minerai d’or vers un site de traitement, qui peut être proche ou jusqu’à un kilomètre de distance. Les plus grands puits produisent environ 50 sacs par jour. 15 juillet 2017

 

19. A bag porter carries his load downhill from the mine. The porters are paid 500 Congolese francs per bag by the shaft managers (around $0.35 at current Eastern Congo exchange rates), and can make up to several dollars per day. They are among the lowest earners at the mine and, at this site, are often those who have migrated from other areas. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 14th, 2017.
Fr:
Un porteur de sacs transporte son chargement en aval de la mine pour le traitement. Les porteurs perçoivent 500 francs congolais par sac (environ 0,35$ aux taux de change actuels de l’Est du Congo) et peuvent gagner plusieurs dollars par jour. Ils comptent parmi les salariés les moins payés de la mine. Sur ce site, il s’agit souvent des gens qui ont immigré d’autres régions. 14 juillet 2017

 

20. A bag porter is on his way down the hill, while others can be seen headed uphill to two different processing locations. In February 2017, shaft managers reduced the payment per bag to 400 Congolese francs. The porters went on a three-day strike, forcing the shaft managers to back down. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 13th, 2017.
Fr:
Un porteur de sacs est en train de descendre la colline, tandis que d’autres se rendent dans deux sites de traitement différents. En février 2017, les gérants de puits ont réduit le paiement par sac à 400 francs congolais. Les porteurs ont entamé une grève de trois jours, obligeant les gérants de puits à reculer. 13 juillet 2017

 

21. A woman carries water up the hill to a nearby processing site. The lowest paid workers at the mine are the women who carry 20 litre water containers to processing sites where the gold ore is sieved. They earn 250 Congolese francs per container (around $0.2 at current Eastern Congo exchange rates). They are often divorcees or widows who lost their land and assets following their divorce from or death of their husbands. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 13th, 2017.
Fr:
Une femme transporte de l’eau en haut de la colline jusqu’à un site de traitement voisin. Les travailleuses les moins bien rémunérées de la mine sont ces femmes qui transportent des bidons d’eau de 20 litres vers les sites de traitement où le minerai d’or est tamisé. Elles gagnent 250 francs congolais par conteneur (environ 0,2$ aux taux de change actuels de l’Est du Congo). Ce sont souvent des divorcées ou des veuves qui ont perdu leurs terres et leurs avoirs à la suite du divorce ou du décès de leur mari. 13 juillet 2017

 

22. Women carry water up the hill, holding onto their sugar cane, which they snack on as they work. Beneath them are some of the mine’s restaurants, hairdressers and trading stalls. Some of the miners also live permanently on the site, returning to family at the weekends or once a month. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 14th, 2017.
Fr:
Les femmes transportent de l’eau sur la colline en se tenant à leur canne à sucre, qu’elles grignotent pendant leur travail. En bas de la colline, se trouvent quelques restaurants, coiffeurs et marchands de la mine. Certains des creuseurs habitent aussi en permanence sur le site, rejoignant la famille le week-end ou une fois par mois. 14 juillet 2017

 

23. A telephone repairman serves a client on a ledge. Most miners are able to acquire mobile phones through their income, and mobile phone repair and charging are in high demand on the site. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 13th, 2017.
Fr:
Un réparateur de téléphones sert un client sur un rebord. La plupart des creuseurs peuvent acquérir un téléphone portable grâce à leurs revenus. La réparation et le chargement de téléphones sont donc en grande demande sur le site. 13 juillet 2017

 

24. Children watch a film at one of the on-site cinema houses. Films can be heard blaring out of speakers when approaching the mine, as cinema owners try to entice people to pay the entrance fee. Martial arts films are the most popular, followed by Hollywood action movies. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 15th, 2017.
Fr:
Les enfants regardent un film dans l’une des salles de cinéma sur place. Lorsqu’on s’approche de la mine, on entend des films résonner tandis que des propriétaires de salles de cinéma tentent d’inciter les gens à payer le droit d’entrée. Les films d’arts martiaux sont les plus populaires, suivis des films d’action hollywoodiens. 15 juillet 2017

 

25. A child sells peanuts at the cinema house. Many of the younger children at the mine are engaged in secondary activities, selling food or working in restaurants. Generally, it is only the older children who work down the shafts. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 15th, 2017.
Fr:
Un enfant vend des cacahuètes au cinéma. La plupart des jeunes enfants de la mine ont des activités secondaires, en vendant de la nourriture ou en travaillant dans des restaurants. En général, seulement les enfants plus âgés travaillent dans les puits. 15 juillet 2017

 

26. A man deep fries imported flour to make fried doughballs. Costing only 100 Congolese francs each (around $0.10), doughballs are one of the more popular snacks at the mine site. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 15th, 2017.
Fr:
Un homme fait frire de la farine pour faire des beignets. Avec seulement 100 francs congolais (environ 0,10$), les beignets sont l’un des en-cas les plus populaires sur le site de la mine. 15 juillet 2017

 

27. A restaurant owner and his nephew take a pause after their lunchtime rush. Rice and beans is the staple daily meal for miners; one plate costs 500 Congolese francs (around $0.35). Energy drinks, mostly imported from Tanzania and Uganda, are also popular. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 15th, 2017.
Fr:
Un restaurateur et son neveu prennent une pause après l’heure de pointe du déjeuner. Le riz et les haricots constituent le repas de base quotidien des creuseurs ; une assiette coûte 500 francs congolais (environ 0,35$). Les boissons énergisantes, principalement importées de Tanzanie et d’Ouganda, sont également populaires. 15 juillet 2017
28. Two waitresses await customers. Miners spend a portion of their income on-site. Many women serving food and beverages in restaurants also work as sex workers. As with the female water carriers, restaurant workers are mostly widowed, divorced or unmarried. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 14th, 2017.
Fr:
Deux serveuses attendent les clients. Les creuseurs dépensent une partie de leurs revenus sur place. De nombreuses femmes servant des aliments et des boissons au restaurant gagnent aussi leurs vies comme travailleuses du sexe. Comme dans le cas des femmes porteuses d’eau, les restauratrices sont principalement veuves, divorcées ou célibataires. 14 juillet 2017

 

29. Barbers cut and style clients hair in an on-site salon. Miners and other site residents choose from a variety of hairstyles; many cut options are advertised on posters in the salon. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 15th, 2017.
Fr:
Les barbiers coupent et coiffent les cheveux des clients dans un salon sur place. Les creuseurs et autres résidents du site peuvent choisir parmi une variété de coiffures ; de nombreuses options de coupe sont annoncées sur des affiches dans le salon. 15 juillet 2017
30. A multitude of men at work at a processing site, where the ore is sieved and ground to extract the gold. Once the bags of ore have been delivered by the porters, the process of extracting the gold from the ore begins. Extraction is conducted by shaft team members, specialist processors, or individual miners processing their own bags that have been received as partial or full payment for their work. First, the ore is mixed with water in the plastic basins to remove the shale and mudstone. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 15th, 2017.
Fr:
Une multitude d’hommes au travail sur un site de traitement, où le minerai est tamisé et broyé pour en extraire l’or. Quand les sacs sont livrés par les porteurs, le processus d’extraction de l’or du minerai commence. L’extraction est effectuée par des membres de l’équipe de puits, des transformateurs spécialisés ou des creuseurs individuels traitant leurs propres sacs, qu’ils avaient reçus en paiement partiel ou intégral pour leur travail. D’abord, le minerai est mélangé à de l’eau dans les bassins en plastique pour éliminer le schiste et la mudstone. 15 juillet 2017

 

31. A man kneels in front of a rock slab while breaking down gold ore with a grinding stone. Next, the remaining ore is manually ground down between two rocks to release the gold. This is a slow and arduous process; one plastic basin can take several hours to work through. Water carriers and ore porters are visible moving up and down the mine hill, in the background. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 14th, 2017.
Fr:
Un homme s’agenouille devant une dalle de roche en écrasant du minerai d’or avec une meule. Ensuite, le minerai est manuellement broyé entre deux roches pour libérer l’or. C’est un processus lent et ardu ; un bassin en plastique peut prendre plusieurs heures à traiter. A l’arrière-plan, on voit des porteurs d’eau et des porteurs de sacs qui montent et descendent la colline de la mine. 14 juillet 2017

 

32. Gold ore being manually processed with a grinding stone on a large slab of rock. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 13th, 2017.
Fr:
Le minerai d’or est traité manuellement avec une meule sur une grande dalle de roche. 13 juillet 2017

 

33. A man sieves ore for gold. Once the ore has been sufficiently ground down, it is then put back into a plastic basin and mixed with water. Often, mercury is added at this stage. Mercury forms a compound with the gold, and because of its higher density, sinks to the bottom of the basin. The remaining ore collects in large sand-bagged water pits, and is purchased from shaft managers for further processing by specialist teams. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 13th, 2017.
Fr:
Un homme tamise le minerai pour trouver l’or. Une fois que le minerai a été suffisamment broyé, il est remis dans un bassin en plastique et mélangé à de l’eau. Le mercure est souvent ajouté à ce stade. Cet élément forme un composé avec l’or et, en raison de sa densité supérieure, coule au fond du bassin. Le minerai restant est rassemblé dans de grandes fosses d’eau dont les parois sont formées par des sacs de sable, et sera acheté des gérants de puits pour un traitement ultérieur par des équipes de spécialistes. 13 juillet 2017

 

34. A man pours ore onto a sluice. The fine ore purchased by specialist sluice teams is mixed with water and poured onto sluices. Due again to its high density, the remaining gold sediment sticks to the sluice blanket while the excess flows downhill. The sediment is then gathered and sieved in a plastic basin using mercury, as before. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 12th, 2017.
Fr:
Un homme déverse du minerai dans une rampe de lavage (sluice). Le minerai fin acheté par les équipes spécialisées est mélangé à de l’eau et versé dans les sluices. Encore une fois, en raison de leur densité élevée, les sédiments d’or restants adhèrent à des couvertures mises dans le sluice, tandis que les excès s’écoulent en aval. Les sédiments sont ensuite rassemblés et tamisés dans un bassin en plastique à l’aide de mercure, comme auparavant. 12 juillet 2017

 

35. A man stands outside a hut while watching over a processing site where two sluices run side-by-side down the hill. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 12th, 2017.
Fr:
Un homme se tient à l’extérieur d’une cabane tout en surveillant un site de traitement où deux écluses coulent côte à côte sur la colline. 12 juillet 2017

 

36. A local on-site trader assesses how much to offer for the gold a client has brought him. The gold and mercury compound seen in the trader’s plastic dish is a dull metallic grey at this point in the treatment process. Many miners will look to sell these small gold quantities – like the one photographed here – to on-site traders. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 14th, 2017.
Fr:
Un négociant local évalue ce qu’il a à offrir pour l’or qu’un client lui a apporté. Le composé d’or et de mercure observé dans l’assiette en plastique est d’un gris métallique terne à ce stade du processus de traitement. Beaucoup de creuseurs cherchent à vendre ces petites quantités d’or – comme celle photographiée ici – à des négociants sur place. 14 juillet 2017

 

37. After a transaction, an on-site trader holds the gold he has just purchased, wrapped in foil, while a miner counts out the money he has received for his labour. Much of the gold is sold in such small quantities, of less than one gram, that it is not weighed at the point of sale. This practice is known, by miners and trades alike, as ‘the lottery’, and traders will negotiate a price based on a visual assessment alone. These ‘lottery’ transactions usually vary between two and ten dollars. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 14th, 2017.
Fr:
Après une transaction, un négociant sur place détient l’or qu’il vient d’acheter, enveloppé dans du papier d’aluminium, tandis qu’un creuseur compte l’argent qu’il a reçu pour son travail. Une grande partie de l’or est vendue en quantités tellement réduites, inférieures à un gramme, qu’il n’est pas pesé au point de vente. Les creuseurs comme les négociants connaissent cette pratique sous le nom de « loterie », et les négociants négocieront un prix basé uniquement sur une évaluation visuelle. Ces transactions de « loterie » varient généralement entre deux et dix dollars. 14 juillet 2017

 

38. On-site gold traders listen to music on a small hand-held radio while waiting for clients. The local traders are easily distinguishable from the miners by their brown cowboy hats and black briefcases. They can trade up to 100 grams of gold per month, making monthly profits between $100 and $400. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 13th, 2017.
Fr:
En attendant les clients, les négociants sur place écoutent de la musique sur une petite radio portable. Les négociants locaux – connus sous le nom des « petits négociants » – se distinguent facilement des creuseurs par leurs chapeaux de cow-boy bruns et leurs porte-documents noirs. Ils peuvent échanger jusqu’à 100 g d’or par mois, réalisant ainsi des bénéfices mensuels compris entre 100 et 400$. 13 juillet 2017

 

39. Two traders consider a gold purchase. Most of the traders have been working in the mining area for years. They begin as miners, porters, or processors, and gradually save enough money to embark upon the less hazardous life of a gold trader. Many of the mine’s labourers work with the hope of emulating such a path. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 13th, 2017.
Fr:
Deux négociants envisagent un achat d’or. La plupart des négociants travaillent dans le secteur minier depuis des années. Ils commencent comme creuseurs, porteurs ou laveurs et économisent petit à petit l’argent pour se lancer dans la vie moins dangereuse d’un négociant en or. De nombreux travailleurs de la mine travaillent dans l’espoir de suivre un tel chemin. 13 juillet 2017
40. Gold is heated off-site over a coal stove using a blower to raise the temperature to around 500 degrees Celsius. This evaporates the mercury and other impurities. The shaft managers accrue larger quantities of gold than the other workers. As a result, they will often sell gold to trading houses such as this one in close proximity to the mine, which buy in bulk, and offer a better price to the seller. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 14th, 2017.
Fr:
L’or est chauffé hors site sur un poêle à charbon à l’aide d’un ventilateur afin d’élever la température à environ 500°C. De la sorte, s’évaporeront le mercure et d’autres impuretés. Les gérants de puits accumulent de plus grandes quantités d’or que les autres travailleurs. En conséquence, ils vendront souvent de l’or à des maisons de négoce telles que celle-ci située toute proche de la mine, où l’on achète en vrac tout en offrant un meilleur prix au vendeur. 14 juillet 2017 
41. An off-site trader weighs the gold using old Zairian coins and toothpicks; each represents a specific weight. Once the gold has been heated, it is weighed on a set of scales in front of the seller. The buying price is then determined following a calculation based on the London Gold Fixing. Previous credit agreements and large quantities can also influence the price. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 14th, 2017.
Fr:
Un négociant hors site pèse l’or à l’aide de vieilles pièces de monnaie zaïroises et de cure-dents ; chacune de ces pièces représente un poids spécifique. Une fois l’or chauffé, il est pesé sur une balance devant le vendeur. Le prix d’achat est ensuite déterminé selon un calcul basé sur le London Gold Fixing. Des accords de crédit précédents et la grandeur de la quantité peuvent également influer sur le prix. 14 juillet 2017

 

42. A trader checks product quality, having heated the gold to rid it of impurities. Mwenga Territory, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 14th, 2017.
Fr:
Un négociant vérifie la qualité du produit, après avoir chauffé l’or afin d’éliminer les impuretés. 14 juillet 2017

 

43. A privately-owned public bus loaded with goods pulls away from a stop, closely followed by a policeman and a tout. Many of the local traders are pre-financed by bigger traders living in the provincial capital, Bukavu. Around once a week, they travel the bumpy and mountainous journey by bus to sell their gold in the city and then return to the mine site. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 22nd, 2017.
Fr:
Un bus privé, chargé de marchandises, s’arrête, suivi de près par un policier et un « receveur ». Beaucoup des petits négociants sont préfinancés par des négociants plus importants installés dans la capitale provinciale, Bukavu. Une fois par semaine environ, ils font ce voyage par un chemin cahoteux et montagneux, pour vendre leur or en ville, puis pour retourner sur le site de la mine. 22 juillet 2017

 

44. A Bukavu-based trader pours nitric acid into a metal bowl containing approximately 23 grams of gold. Once the gold has arrived in Bukavu, it is sold onto a ‘grand negoçiant’ (or ‘big trader’), at a profit margin of a few dollars per gram. As with local traders, big traders often started out working in the mines, and many of them are pre-financed by a patron to whom they must sell their product. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 20th, 2017.
Fr:
Un négociant basé à Bukavu verse de l’acide nitrique dans un bol en métal contenant environ 23 g d’or. Une fois arrivé à Bukavu, l’or est vendu à un « grand négociant », avec une marge bénéficiaire de quelques dollars par gramme. Tout comme les petits négociants, les grands négociants ont souvent commencé dans les mines et beaucoup d’entre eux sont préfinancés par un chef auquel ils doivent vendre leur produit. 20 juillet 2017

 

45. A ‘big trader’ and his assistant heat the gold and nitric acid over a hot stove to rid it of any remaining impurities. Big traders deal in far larger quantities of gold than the local traders; they frequently trade more than several kilograms of gold in one week. Their profit margins are smaller than the local traders, but they trade in greater volume, which assures them a much higher income. This varies greatly from trader to trader, from a few thousand to tens of thousands of dollars profit per month. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 20th, 2017.
Fr:
Un grand négociant et son assistant chauffent l’or et l’acide nitrique au-dessus d’un fourneau pour le débarrasser de toutes les impuretés qui restent. Les grands négociants acceptent des quantités d’or bien plus importantes que les petits négociants ; ils échangent souvent plusieurs kilogrammes d’or en une semaine. Leurs marges bénéficiaires sont inférieures à celles des petits négociants, mais ils négocient en plus gros volume, ce qui leur assure un revenu beaucoup plus élevé. D’un négociant à l’autre, cela varie beaucoup, allant de quelques milliers à des dizaines de milliers de dollars de bénéfices par mois. 20 juillet 2017

 

46. After heating, the gold is weighed on an electric scale. At this stage, the gold has reached between 92 and 98 percent purity, depending on its origin. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 20th, 2017.
Fr:
Après chauffage, l’or est pesé sur une balance électrique. À ce stade, l’or a atteint une pureté comprise entre 92 et 98%, selon son origine. 20 juillet 2017

 

47. A big trader points to a recent purchase in his ledger. Big traders usually keep meticulous records of their purchases and sales, in case disagreements arise. Here, he indicates a purchase of 2.6 grams for $131.30 made earlier that day. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 20th, 2017.
Fr:
Un grand négociant désigne un achat récent dans son livre. Les grands négociants tiennent généralement des registres minutieux de leurs achats et de leurs ventes, au cas où il y aurait un désaccord. Il indique ici un achat de 2,6 g pour 131,30 $, effectué plus tôt dans la journée. 20 juillet 2017

 

48. With a gas torch and tongs, a jeweller applies heat to a few grams of gold positioned on a wooden block, in preparation to make a ring for a client. There are about a dozen local jewellers in Bukavu. Their biggest business is in wedding rings. During the peak wedding season, in June and July, this jeweller receives around ten orders for rings per week. Jewellers also make necklaces, bracelets and earrings. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 21st, 2017.
Fr:
À l’aide d’une torche à gaz et d’une pince, un bijoutier applique de la chaleur à quelques grammes d’or placés sur un bloc de bois, afin de préparer une bague pour un client. Il y a environ une douzaine de bijoutiers locaux à Bukavu. Leur plus grande affaire est dans les alliances. Pendant la haute saison des mariages, en juin et juillet, ce bijoutier reçoit environ dix commandes de bagues par semaine. Les bijoutiers fabriquent également des colliers, des bracelets et des boucles d’oreilles. 21 juillet 2017

 

49. After heating, the gold is flattened and stretched, using a rolling mill made locally in Bukavu. Clients can either bring their own gold, or use the gold the jewellers have in stock. Jewellers can make a ring from as little as one gram of gold. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 21st, 2017.
Fr:
Après chauffage, l’or est aplati et étiré à l’aide d’un laminoir fabriqué localement à Bukavu. Les clients peuvent apporter leur propre or ou utiliser celui que les bijoutiers ont en stock. Les bijoutiers peuvent fabriquer une bague à partir d’un gramme d’or. 21 juillet 2017

 

50. The jeweller wraps the heated and milled gold around a mandrel, to be properly sized for the client’s finger. The two ends of the ring are then heated with a gas torch and joined using a small portion of gold removed and saved for that purpose during the initial heating. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 21st, 2017.
Fr:
Le bijoutier enroule l’or chauffé et fraisé autour d’un mandrin pour que la bague convienne au doigt du client. Les deux extrémités de l’anneau sont ensuite chauffées avec une torche à gaz et assemblées à l’aide d’une petite partie d’or qui avait été retirée et conservée à cet effet lors du chauffage initial. 21 juillet 2017
51. The jeweller begins the process of polishing the inner surface of the ring, using a piece of coarse emery paper wrapped around a thin metal rod. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 21st, 2017.
Fr:
Le bijoutier commence le processus de polissage de la surface intérieure de la bague à l’aide d’un morceau de papier émeri grossier enroulé autour d’une fine tige de métal. 21 juillet 2017
52. The finished ring is weighed on an electronic scale. This jeweller charges $5 per gram for his work. Combined with the cost of the gold, this ring set the client back a total of $148.70. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 21st, 2017.
Fr:
La bague finie est pesée sur une balance électronique. Ce bijoutier demande 5 $ par gramme pour son travail. Combiné au coût de l’or, ce joyau coûte au client 148,70 $. 21 juillet 2017

 

53. The client wears her newly-made ring on her finger. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 21st, 2017.
Fr:
La cliente porte la nouvelle bague à son doigt. 21 juillet 2017

 

54. Gold is heated to high temperatures in a cylindrical furnace, imported from Italy, at a gold smelter in Bukavu. The big traders in Bukavu look to sell in bulk to the city’s gold smelters, or to smuggle their product to ‘master traders’ in neighbouring countries, so as in part to avoid export taxes. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 21st, 2017.
Fr:
Dans une fonderie à Bukavu, l’or est chauffé à haute température dans un four cylindrique importé d’Italie. Les grands négociants de Bukavu cherchent à vendre en vrac aux fonderies de la ville ou à passer en contrebande leurs produits à des “maîtres-négociants” des pays voisins, afin d’éviter les taxes à l’exportation. 21 juillet 2017
55. Once melted, the gold is cast in an ingot mould. After removing the red-hot crucible from the furnace, a worker at the gold smelter pours the molten gold into a graphite ingot mould for casting. Inside the furnace, the gold reaches temperatures of 1,500 degrees Celsius. It takes around 20 minutes to melt several kilograms of gold. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 21st, 2017.
Fr:
Une fois fondu, l’or est coulé dans une lingotière. Après avoir retiré du four le creuset chauffé au rouge, un ouvrier de la fonderie verse l’or dans une lingotière en graphite pour le couler. À l’intérieur du four, l’or atteint des températures de 1.500°C. Il faut environ 20 minutes pour faire fondre plusieurs kilogrammes d’or. 21 juillet 2017

 

56. Gold cools rapidly inside an ingot mould. It takes around 30 seconds for the gold to solidify, once it has been taken from the furnace and poured into a mould. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 21st, 2017.
Fr:
L’or refroidit rapidement à l’intérieur d’une lingotière. Il faut environ 30 secondes à l’or pour se solidifier, une fois qu’il a été sorti du four et versé dans un moule. 21 juillet 2017
57. A freshly cast gold ingot is deposited by a worker on the work surface; the ingot mould remains smoking hot. Around seven kilograms of gold was cast by the smelter during this burn,  suggesting a profit after expenses of approximately $10,000 to $15,000 for the smelt’s transactions. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 21st, 2017.
Fr:
Un lingot d’or fraîchement coulé est déposé par un ouvrier sur la surface de travail ; la lingotière reste très chaude. Environ sept kilogrammes d’or ont été coulés par la fonderie lors de cette combustion, ce qui suggère un profit, après dépenses, de 10.000 $ à 15.000 $ pour la fonderie. 21 juillet 2017

 

58. With a wire brush and soapy water, a worker at the gold smelter cleans a gold ingot, to remove the residue left by the graphite mould. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 21st, 2017.
Fr:
À l’aide d’une brosse métallique et d’eau savonneuse, un ouvrier de la fonderie nettoie un lingot d’or pour éliminer les résidus laissés par le moule en graphite. 21 juillet 2017

 

59. The chemical composition of the gold ingot is checked using a US-manufactured gold purity testing instrument. Here, the reading reveals that the ingot is composed of 96.41% gold and 3.14% silver, and is 23.14 Karat gold. Most of the ingots produced in Bukavu are smuggled out of the country, ending up in Dubai refineries in the United Arab Emirates. These have the technology to refine the gold to the minimum purity required for international trade in gold bars. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 21st, 2017.
Fr:
La composition chimique du lingot d’or est vérifiée à l’aide d’un instrument de contrôle de la pureté de l’or, fabriqué aux États-Unis. Ici, la lecture révèle que le lingot est composé de 96,41% d’or et de 3,14% d’argent, soit 23,14 carats. La plupart des lingots produits à Bukavu sont passés en contrebande vers les raffineries de Dubaï aux Émirats arabes unis. Celles-ci sont équipées de la technologie nécessaire pour raffiner l’or à 99,5%, soit la pureté minimale requise pour le commerce international des lingots d’or. 21 juillet 2017

 

60. A gold ingot is weighed on an electronic scale. With a gold content of 4.163 kilograms (or 133.8 troy ounces), this ingot has a market price on the London Fixing of $167,056 on the day it was produced. IPIS (International Peace Information Service) estimates an annual gold production of 11.6 tons, for the sites visited by its researchers in eastern Congo between 2013 and 2015. This is equivalent to around $450 million at today’s prices. In 2015, official artisanal gold exports for the DRC were recorded at just 254 kilograms. Bukavu, South Kivu Province, Democratic Republic of Congo, July 21st, 2017.
Fr:
Un lingot d’or est pesé sur une balance électronique. Avec un contenu en or de 4,163 kg (ou 133,8 onces troy), ce lingot a un prix de marché de 167.056 $, au London Gold Fixing, le jour de sa production. IPIS estime la production aurifère annuelle à 11,6 tonnes pour les sites visités par ses chercheurs dans l’Est du Congo entre 2013 et 2015. Cela équivaut à environ 450 millions de dollars aux prix actuels. En 2015, les exportations officielles d’or artisanal pour la RDC ont été enregistrées à seulement 254 kg. 21 juillet 2017